Quand bébé rime avec rigoler

rire_bébé

En cette journée mondiale du rire, nous avons décidé de recenser toutes les occasions de rires par l’arrivée de ce petit être.

Si vous aviez à choisir avec ou sans enfant, la réponse serait avec certitude avec. Pour rien au monde vous ne retourneriez en arrière. Alors oui, c’est vrai, il est plus difficile de tout ordonnancer au quotidien. Chaque situation demande de s’adapter quand on devient parent, pour continuer de voir les copains, de sortir, de voyager…. Mais les efforts consentis ont été réalisés avec brio ! Vous êtes un parent Little Big Change, donc plein d’astuces et de « malinerie ». Et surtout, vous vous attachez à voir que chaque jour apporte son lot de rigolades. Voici d’ailleurs toutes les occasions de rigolades que nous avons recensées, n’hésitez à nous partager les vôtres en commentaires.

Le change

Activité répétée de 5 à 8 fois par jour et qui parvient pourtant à se renouveler sans cesse. Eh oui, plutôt que d’y trouver de la lassitude, on y rigole souvent. Certes les petits mots rigolos de nos couches rendent l’exercice marrant. Mais les plus grands acteurs de cette scène sont bien bébé et vous. 

Les premiers mois sont emplis d’échanges de sourire plein de tendresse. En effet, la mobilité de bébé est encore en cours de progression. Mais très rapidement bébé essaye de vous montrer ses plus belles roulades. Et surtout vos sourires complices augmentent.

Vers 4 mois, les rires de bébé deviennent sonores et vous n’avez qu’une envie : les provoquer encore et encore.

Alors vous multipliez vos efforts sur la table de change : des baisers sur le ventre qui font Prout, ou des guilis qui le font rire aux éclats. Finalement cette période où il faut les changer est franchement chouette.

Il y a aussi un jeu très simple, qui nous garantit des éclats de rire et permettent de le canaliser. Allongez bébé sur le dos sur la table à langer. Prenez ses mains dans les vôtres et écartez ses bras vers l’extérieur puis ramenez ses bras sur son torse en les croisant. La salutation le rend hilare. A répéter à l’envie ?

Le bain

Dès qu’il commence à être assis ou incliné, il est alors facile de profiter de ce moment pour s’amuser avec bébé. 

Ce moment de la journée devient vite un des moments favoris de bébé, mais également l’un des vôtres. Il est vrai que certains bébés sont un peu réticents au bain les premières semaines. Les différences de températures entre le déshabillage et l’entrée dans l’eau du bain entraient ce ressenti. Car durant cette période, il ne sait pas encore réguler la température de son corps. Mais les intenses séances de rigolades qui suivent la feront vite oublier à bébé.

Nos épisodes favoris sont notamment, les guilis savonneux, en toute occasion ça marche. Et plutôt que de l’astiquer pour le laver c’est franchement plus rigolo pour vous deux de lui faire des chatouilles et ainsi bien savonner ses petits plis. 

Le bain correspond aussi à la fin de la journée pour nous les parents, et c’est un moment parfait pour lâcher prise et donner vie à toutes nos idées spontanées de grimaces et de spectacles. Vous avez un public confortablement installé (en effet le bain a le mérite de limiter l’espace et donc de canaliser les mouvements de bébé pour se concentrer sur ce moment magique). Bref, vous avez un public tout ouïe et en plus qui ne demande qu’à participer et vous encourage à coup d’éclaboussures. Et finalement même avec notre pantalon trempé et l’obligation de le changer sous peine de mouiller le reste de la maison, vous n’avez qu’une hâte : recommencer dès le lendemain vos grimaces et vos incroyables ballets avec les canards nageurs.

La mousse est un de nos accessoires préféré : bébé est plié et vous transmet irrémédiablement son hilarité. Le rire est communicatif et bébé un remarquable transmetteur d’émotions.

Le repas

Il y a bien sûr les rots sonores, très surprenants de disproportion quand les enfants sont tout petits : on a l’impression qu’un ogre vient d’éructer alors que pourtant il n’y a que deux possibilités, vous ou bébé. Et vous savez bien que vous n’avez pas ouvert la bouche ! Cette surprise sonore a le don de surprendre tout autant que de faire rire les parents et donc aussi. Il apprendra plus tard à se retenir, en attendant cette situation est drôle et rassurante.

Mais très vite viennent aussi toutes les situations non maîtrisées : éternuer alors qu’il n’a pas fini d’avaler, par exemple. Deux options s’offrent à nous : être désolé de devoir nettoyer du sol au plafond, ou applaudir la performance et se dire que, finalement, c’est l’occasion de donner un coup de propre à ces plinthes oubliées.

Ses découvertes

Quel que soit son âge, bébé a envie de découvrir et d’apprendre. Ces situations nous apportent leur lot de drôleries. Son intérêt pour du papier, pour défaire une boite de mouchoirs, pour un cordon de lacet…

Finalement, il nous prouve que chaque objet du quotidien peut-être mis en avant pour une utilisation aussi créative que ludique. Alors suivons bébé et profitons de chaque occasion pour s’amuser avec lui. Développons notre créativité !

En effet, il y a plein de situations que vous allez créer :

  • Le cache-cache, possible à peu près partout. Sous la table quand il est dans sa chaise haute. Derrière un rideau quand il est dans son lit. Derrière son pyjama au moment de le préparer pour la nuit… bref un rien permettra de créer le jeu.
  • Soulignons aussi toutes les acrobaties. Pas besoin d’être un artiste de cirque, au contraire ! Moins vous êtes doués, plus vous tombez et plus le succès auprès de votre enfant est garanti. Bébé est encourageant et bon public, continuez ! Et bravo à tous les parents improvisés cascadeurs depuis que bébé est arrivé dans leur foyer.
  • Les jeux de mains, pratiques dans le train, en voiture, au restaurant. Plutôt que de trimbaler une malle à jouets en espérant l’occuper (il préférera déchirer votre magazine plutôt que découvrir le nouveau jouet acheté sur le chemin). Alors, faisons simple : un spectacle de mains et riez ensemble. En plus, très vite, il voudra de plus en plus interagir si vous lui proposer de faire des checks, des mains dessus / mains dessous.
  • Enfin la danse : qu’il soit en train de virevolter dans vos bras, ou installé à côté de vous, il est émerveillé et tout sourire.

On vous souhaite de rire chaque jour, si possible encore plus que la veille, c’est bon pour tout : le moral, l’apprentissage, le lâcher prise, la confiance en soi, la prise de recul…. Et ça aide même la digestion !

Et pour plus d’idées, découvrez en vidéo les astuces proposées par la communauté Parents.fr.

Pour en savoir plus sur nos couches, rendez-vous ici.