Femmes enceintes et vaccination Covid 19 : ce qu’il faut savoir !

Bientôt deux ans que la question de l’impact du Covid sur la grossesse est à l’ordre du jour des cabinets médicaux et des maternités. Méconnaissance du sujet, rumeurs infondées… les premiers mois de l’épidémie ont amené leurs lots d’incompréhensions et d’incertitudes. Depuis le début de la crise, nos connaissances sur le virus ont heureusement progressé. Des vaccins sont apparus, au début réservés aux plus fragiles pour ensuite être massivement diffusés. La vaccination contre le Covid-19 pour les femmes enceintes est aujourd’hui préconisée. Voici à date les recommandations officielles sur le sujet « vaccin anti-Covid et grossesse ».

Quel sont les risques liés au Covid chez la femme enceinte et le bébé ?

Avant d’aborder la question du vaccin, évoquons les dangers représentés par le Covid 19 pendant la grossesse. La plupart du temps les études sont unanimes. Pour la mère, il existe une augmentation des risques de pathologies inhérentes à la grossesse. Le Covid-19 favoriserait ainsi l’apparition de problèmes types prééclampsies, accouchements prématurés, mais aussi les formes sévères de la maladie… une femme enceinte présente un profil à risques, car immunodéprimée.

Pour ne rien arranger, il a été constaté que l’infection par ce virus peut se réaliser par l’intermédiaire du placenta, entraînant la contamination du fœtus. Même si les risques semblent supérieurs pour les femmes enceintes, on ne peut nier la dangerosité du Covid pour le bébé. Les craintes liées à la prématurité ou la détresse fœtale sont maintenant avérées. Désormais, on sait même que les femmes enceintes ont davantage de risques d’attraper le Sars-Covid, faisant partie des personnes « à risques ». La solution : la vaccination, mais pas n’importe comment.

Quel vaccin pour les femmes enceintes ?

Après des mois d’incertitudes, le corps médical dispose désormais du recul nécessaire pour orienter les choix autour de la vaccination. Le plus important : ce sont les vaccins dits « à ARN messager » qui sont préconisés pour les femmes enceintes. Ces vaccins sont plus connus sous les noms de Pfizer/BioNtech ou Moderna. Il s’agit de ceux utilisés dans les centres de vaccination. Cette recommandation est avant tout basée sur un élément concret. Plus diffusés que les autres, les professionnels de santé ont un recul supérieur sur les vaccins à ARNm.

En ce qui concerne le parcours vaccinal, rien de plus simple : une femme enceinte peut accéder à la vaccination contre le Covid dès le premier trimestre de sa grossesse. Elle sera même prioritaire au 2ème trimestre, surtout pour les profils les plus à risques (pathologies diverses, comorbidité, activité professionnelle propice à la contamination).

Autre point important : à date, aucun impact négatif n’a été relevé pour les femmes allaitant leur bébé.

En cas de découverte de la grossesse après la première injection du vaccin, rien ne s’oppose à la poursuite du parcours vaccinal. Répétons-le clairement : le rapport bénéfices / risques est évidemment positif concernant la vaccination des femmes enceintes. N’hésitez pas à consulter votre sage-femme et votre médecin à ce sujet.

N’oubliez-pas : pour préparer au mieux l’arrivée du petit, pensez à vous abonner aux couches Little Big Change : saines, super absorbantes, elles enveloppent bébé de douceur en faisant la part belle aux matières naturelles.