Les avantages et les inconvénients des couches hypoallergéniques

label_9_mois_LBC

Cet article est aussi disponible en : Deutsch (Allemand)

Les couches jetables, c’est pratique, très absorbant et confortable. Ça, tout le monde le sait ou presque, et c’est pourquoi nous sommes des millions de parents à les utiliser.

Cependant, depuis quelques années la composition chimique des couches inquiète les associations de consommateurs. Certains modèles seraient même « potentiellement nocifs et irritants » à en croire l’Agence nationale de sécurité sanitaire. Dans un rapport d’étude publié en 2019, des dépassements de seuils sanitaires pour plusieurs substances chimiques sont constatés dans 23 des couches les plus vendues en France. Oups !

Pour s’assurer que les fesses de bébé sont bien au sec sans pour autant lui faire porter une usine à produits chimiques, il existerait une solution qui arrange tout le monde : la couche hypoallergénique.

Découvrons ce que c’est, ses avantages et ses inconvénients.

Qu’est-ce qu’une couche hypoallergénique ?

Un produit hypoallergénique a été conçu dans l’optique de minimiser les risques d’allergies lors de son emploi. Pour une couche bébé, cela représente, entre autres, un risque moins important de développer une réaction allergique due aux parfums contenus dans la couche.

Tout simplement, une couche hypoallergénique limite l’utilisation de substance toxiques et de matières potentiellement irritantes, pour éviter les risques de développer des rougeurs ou autres réactions. Et ça, c’est une belle avancée !

Les avantages : Vous limitez les risques d’irritation, surtout si votre bébé a la peau sensible. De plus, les couches vraiment respectueuses de l’environnement utilisent des matières premières comme la fibre ou le coton issus de l’agriculture biologique.

Les composants sont donc tenus à l’écart des pesticides au maximum, et ces agents chimiques ne se retrouvent donc pas dans les couches. Quelques traces peuvent être retrouvées sur certaines marques même hypoallergéniques.

Les inconvénients : Si les fabricants font plus d’efforts pour proposer un produit mieux adapté à la peau sensible des bébés, ils peuvent parfois le vendre plus cher. Les prix sont parfois variables selon la marque et les volumes proposés. À vous de sortir votre calculette si le budget est un frein.

D’autres couches « vraiment 100 % bio » sont moins absorbantes, car elles éliminent totalement certaines matières plastiques qui sont pourtant super-efficaces pour absorber les urines et selles liquides. C’est tout de même le but premier d’une couche.

Comment savoir si une couche est testée sous contrôle dermatologique ?

Le paquet de couches doit faire apparaître une certification, ou un label qui assure que le produit a bien été testé et validé selon les normes dermatologiques. Le label DERMATEST 5* atteste que nos couches sont testées dermatologiquement.

Mon bébé a une éruption cutanée suite à l’utilisation d’une couche : que faire ?

Avant d’appeler le médecin

La plupart des bébés auront un érythème fessier à un moment donné, qu’ils portent des couches en tissu, jetables ou même hypoallergéniques.

Leurs fesses sont souvent en contact avec l’humidité, des bactéries peuvent se développer (c’est normal que ça arrive de temps à autre), et la couche frotte la peau directement. Comme beaucoup de choses, les éruptions sont plus faciles à prévenir qu’à guérir. À l’inverse du pipi surprise en plein milieu du change.

Quelques bons réflexes à adopter :

  • Changez souvent la couche. Le plus important, c’est de garder les fesses sèches et propres le plus possible
  • Nettoyez la peau de bébé en douceur : des lingettes hypoallergéniques sont vivement recommandées
  • Protégez la peau avec une crème adaptée. Demandez conseil à votre médecin ou pédiatre qui saura vous indiquer quels produits respectueux et efficaces utiliser

Je ne vois pas d’amélioration, comment agir ?

Vous avez pris toutes les précautions nécessaires, mais la rougeur ne disparaît pas, ou bien elle empire. Consultez un médecin ou un pédiatre pour toute éruption cutanée qui vous inquiète dans les cas suivants :

  • Des ampoules ou plaies se développent malgré vos soins
  • L’éruption cutanée ne s’améliore pas depuis 3 jours
  • La zone douloureuse devient rouge vif, ou vous observez un saignement
  • Des boutons, des ampoules, des furoncles, des plaies ou des croûtes se sont formés
  • Le sommeil de votre bébé est perturbé
  • L’éruption s’étend au-delà de la zone corporelle en contact avec la couche