Comment entretenir une couche lavable ?

Les couches lavables, un casse-tête à entretenir ? Certainement pas ! Pour qu’elles durent longtemps et conservent toute leur efficacité, il suffit d’en prendre soin. Et cela n’a rien de bien compliqué ! La preuve…

La préparation

Coton, chanvre ou bambou : les couches lavables doivent être « attendries » pour révéler tout leur potentiel en termes d’absorption… et pour ne pas se déformer ! Avant toute utilisation, placez-les en machine. Enchaînez 2 à 3 lavages à 40 °C (max !), puis laissez-les sécher.

Le lavage

Les couches lavables passent en machine tous les 2 à 3 jours. Pour éviter qu’elles ne s’usent prématurément, pas question de se tromper. D’autant que l’hygiène et le bien-être de bébé en dépendent aussi ! Adoptez alors quelques bonnes habitudes :

  • Évitez l’adoucissant et les noix de lavage, qui encrassent les fibres
  • N’utilisez pas de javel, qui endommagerait les fibres, ou de vinaigre blanc, qui abîmerait les élastiques
  • Privilégiez un cycle long
  • Adaptez la température à la matière (40 °C pour le bambou, 60 °C pour le coton ou le chanvre)

Si vous avez opté pour un modèle de couches à velcro, pensez à les retourner pour les protéger. Enfin, ne négligez pas l’étape de l’essorage : 800 tours/minute maximum pour préserver l’intégrité du tissu.

Le séchage

Rares sont les couches lavables qui passent au sèche-linge. Cela tient aux matières utilisées : fibre de bambou et chanvre n’y résisteraient pas ! Quant au coton… certes, il commencera par résister, mais il s’usera à long terme. La meilleure option, c’est donc le séchage à l’air libre. L’idéal ? Étendre vos couches au soleil, et faire ainsi d’une pierre deux coups, puisque ses rayons contribuent efficacement à lutter contre le jaunissement !

Le stockage

En attendant de procéder au lavage de vos couches, langes et/ou inserts, veillez à les stocker dans de bonnes conditions, autrement dit : à sec. Vous pouvez utiliser un seau ou un bidon à la maison et, lorsque vous êtes en déplacement, un sac ou une pochette imperméable. Un seul impératif : éliminer toute trace de selles, quitte à procéder à un petit rinçage (modéré) sous un filet d’eau ! Pas de danger côté pipi : l’urine empêchera même la moisissure de se développer. Revers de la médaille : à long terme, elle agresse le tissu. La solution : pas plus de 3 jours de stockage et direction la machine !

Le détachage et le blanchiment

On l’a vu, un séchage au soleil permet de prévenir le jaunissement des couches. Vous pouvez également ajouter un peu de bicarbonate de soude lors de la lessive. Non seulement il se révèle efficace pour blanchir le linge, mais il neutralise aussi très bien les odeurs. De même, le percarbonate de sodium se révèle excellent en matière de blanchiment. En cas de taches – selles ou gras – utilisez un peu d’eau et de savon de Marseille.

Le désencrassage

Jusqu’à présent, tout allait très bien, mais voici que bébé a subitement des rougeurs sur les fesses ou que sa couche fuit ? Procédez à un petit test : videz sur le lange (ou l’insert) l’équivalent d’un demi-verre d’eau. Si le liquide semble rouler sur le tissu au lieu d’être absorbé, la couche de bébé est encrassée. Dans ce cas, pas de panique :

  • Commencez par laver les langes et/ou inserts souillés
  • Préparez une bassine d’eau tiède 
  • Ajoutez 2 cuillères à soupe de percarbonate de sodium 
  • Faites tremper les langes et/ou inserts pendant 12 heures 
  • Terminez par un lavage normal à 40 ou 60 °C en fonction du tissu

Les « bains » réguliers à base de cristaux de soude sont recommandés. Prudence, toutefois : ils sont à réserver aux cas d’encrassage extrêmes ! Car, s’ils sont effectivement efficaces, les cristaux de soude sont aussi très agressifs pour le tissu.

Sachez qu’un désencrassage est recommandé tous les 6 mois. Pour éviter tout problème dans l’intervalle, agissez à titre préventif en utilisant un voile de protection et en gardant la main légère sur la lessive lorsque vous lavez vos couches.